Site optimisé pour une résolution minimum de 1280x1024



  MOTEUR KAWASAKI 750 H2
Lectures : 28161


Mon moteur était en bon état. En effet j’avais changé les pistons et réalésé les cylindres il y a de nombreuses années et depuis, je n’avais fait que 2000 Km, soit un bon rodage.
Cependant j’avais un problème de boite de vitesse : la 3eme vitesse sautait de temps en temps. Donc, l’ouverture s’imposait. Elle me permettrait aussi de vérifier le reste des pièces et de changer les roulements et les joints spi.
Sur la revue technique d’atelier Kawasaki, je trouvais la solution au problème : le calage du pignon de 3ème devait être modifié !
Je me suis donc mis à la recherche de pièces, telles que les pignons de 3ème et 4ème qui étaient un peu usés. Par sécurité, j’ai également changé 2 des 3 fourchettes de sélection.









J’ai changé aussi l’axe de sélection qui était un peu abîmé au niveau du sélecteur.




Du côté de l’embrayage j’ai remplacé les disques et j’ai installé un mécanisme de H2c à billes bien plus agréable à l’utilisation.




J’ai vérifié l’alignement de mon embiellage chez un ami collectionneur de motos anciennes.



J’ai microbillé les culasses et les cylindres.
J’ai aussi zingué toute la boulonnerie.







Une fois toutes les pièces moteur trouvées j’ai pu refermer mon moteur.




J’ai utilisé du scellroulement pour les roulements d’embiellage comme indiqué dans la revue technique Kawasaki et j’ai refermé la boite à vitesses, en tendant le ressort du kick.



J’ai ensuite installé l’embrayage, les pistons, les cylindres etc.…







Après tant d’années, la réfection de la pompe à huile était obligatoire. Tous les joints ont été changés et les autres pièces inspectées, mais aucune ne nécessitait de remplacement.











J’ai ensuite installé l’allumage.



J’ai poli les carters avant le remontage.


J’ai remarqué que sur de nombreuses motos restaurées, les carters n'étaient pas corrects. Il faut savoir que le carter d’embrayage des H2 et H2a est différent de celui des modèles H2b et des H2c.








Il en est de même pour le carter de pignon de sortie de boite.







Le carter d’allumage des H2 et H2a est nervuré à l’intérieur et lisse par la suite.


Une fois le moteur terminé j’ai vérifié mes carburateurs et j’ai passé les corps aux ultrasons, ensuite, j’ai changé les pointeaux et les joints de cuves.



La partie mécanique est terminée.




  



Website By Philip. 2018
CONTACT

Admin



Il y a eu 1058029 pages vues depuis le 03/03/2010.



  
Visiteur depuis le 03 mars 2010 :